Menu

TOME 1 Vitesse limitée

TOME 1 Vitesse limitée

Elle a pris ses aises furtivement. Personne ne s'offusquait qu'elle puisse occuper le trottoir, squatter le parvis de l'hôtel de ville, faire à la fois rêver les enfants, tourner la tête des jeunes gens et bousculer un peu les mamies. Se laisser aller à quelques courses folles, des cabrioles parfois. Son parfum étrange de benzine et de cuir envoûtait.

Aujourd'hui, on s'amuse de ses jupes au carré comme une coiffure à la garçonne, de son caractère fantasque, imprévisible. On oublie qu'elle fut l'emblème de l'indépendance individuelle, la voie sacrée vers la liberté. Le symbole de la réussite sociale.

A vitesse limitée, l'automobile agrandissait l'espace d'une société qui changeait benoîtement de religion, dressant ses premiers ponts d'or au Dieu de la consommation. Une autre manière de conjuguer l'espace et le temps. Léon Bouzerand fixait l'un et l'autre sur des films 12O.

...Extrait de TOME 1 Vitesse limitée