Menu

Léon BOUZERAND, témoin de Cahors 1944-1970

Léon BOUZERAND, témoin de Cahors 1944-1970

En 1970, avec son fonds de commerce de la rue Foch, à Cahors, « Toto » Bouzerand léguait ses archives photographiques à Jean-Louis Nespoulous. 100 000 clichés noir et blanc.

L'ombre de « Toto » sur la ville. Communion le matin. Vêpres en ovalie. Fêtards le soir. Vitrines de nuit. Boules de neige. Bals. Marchés. Lotos. Braderies. Nouveaux modèles automobiles. Premiers supermarchés. Artistes et vedettes de passage... Un quotidien cyclique que l'on croyait immuable et qui glissait imperceptiblement vers le journal télévisé.

Et toujours ces images carrées, au Rollei ou au Sem. Pudeur du cadrage. Chaleur de la lumière. Générosité, regard et clin d'œil. Léon Bouzerand : un témoin de sa ville, de son temps dans la veine des photographes humanistes français. Il y a du Doisneau dans ses clichés.

Les albums du fonds BOUZERAND

TOME 1 Vitesse limitée

TOME 1 Vitesse limitée

Elle a pris ses aises furtivement. Personne ...

Lire la suite

TOME 2 Cahors couleur rugby

TOME 2 Cahors couleur rugby

Début du XXe.. Le rugby gagne les rives du Lot...

Lire la suite

TOME 3 Cahors en devanture

TOME 3 Cahors en devanture

En ces années-là, les Cadurciens habitaient et t...

Lire la suite

TOME 4 Cahors en boucle

TOME 4 Cahors en boucle

Imperceptiblement, un paysage familier se modifi...

Lire la suite